top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMisti Fae

Pourquoi je ne m'appelle pas une guerrisseuse

Je crois la raison pour laquelle que je ne veux pas m'appeller une guérisseuse, même si c'est mon intention d'atténuer la souffrance des autres, est de m'enlever du cycle de souffrance Karpman, d'impuissance. Je ne veux pas être le saveur. Tout simplement, on ne peux que guérir soi-même, personne ne vous sauve sans votre implication et votre foi dans le processus. La tendance est de mettre notre foi et et notre energie en quelque chose hors de nous-mêmes, et puis espérer qu'on sera réglé. Ce qui est en train de se passer rend cela évident. On cherche toujours pour quelque chose "au délà" quand la réponse, le guérison est toujour en soi.

Il est essentiel que ceux qui cherchent à se guérir, soient clair avec leurs intentions et ne pas chercher la solution rapide. C'est autant d'une illusion à penser que vous êtes cassé que penser que quelqu'un d'autre vous guérit. Cela crée des dépendences, et le pire est que cela enlève notre responsibilté et implication personnel. Il faut une courage énorme pour être férocement honnête avec soi-même. Jusqu'au moment de cette confrontation courageuse est accomplie, nous sommes seulement en train de nous fuir, jouer au cache-cache avec notre vraie essence divine, et reporter notre guérison. Ce processus peut prendre des vies à comprendre, et nous avons libre arbitre à explorer toutes les nuances du souffrance ou les vibrations basses. Nous avons tous pris ces choix, et cette exploration nous donne une contraste pour qu'on puisse comprendre l'amour inconditionnel, et les enérgies de hautes vibrations. Fur à measure, cela commence à bien faire, et bien qu'on a eu des messages, des indications toute notre vie, l'étape finale quand on cherche de l'aide est le moment où ces messages non répondues touchent le corps physique. On ne peut plus courir de soi-même et il faut sincèrement affronter comment on est arrivé à ce point.

Ce jeu de cache-cache avec nos vraies essences est le jeu préféré de l'égo qui craint sa propre morte, et se fait croire qu'il peut tout faire, tout seul. Lorsqu'il se rend compte que c'est impossible, c'est à ce moment que la nuit obscure de l'âme arrive. C'est à ce point du relâchement et du désespoir, quand dans le passé qu'on a colle un pincement sur une blessure jaillisante, on n'a acheté que du temps mais on a évité le rencontre avec l'âme. Là, on y est, on est à un moment propice à se lier, et s'intégrer avec l'âme. Lorsqu'on se rend à lâcher prise, la guérison profonde peut se passer.

L'idée d'une guide de l'âme, un coach, une doula de l'âme devient plus approprié que guerisseuse. Une guide, comme l'hermite dans les cartes tarots, peut point le chemin d'une manière spirituelle et il ne peut pas le marcher pour vous. Un coach peut proposer des stratégies pour gagner le match et il ne peut pas le gagner pour vous. Une doula peut être une présence encourageant du soutient pendant l'accouchment d'un bébé et elle ne peut pas l'accoucher pour vous. En ce qui concerne le guérison, l'être nouveau (né) est vous, et le conscience de votre âme.

En réalité, chaque fois deux sont présentes avec l'intention d'aimer et lever la conscience, le guide, le coach, la doula ou quelque soit le nom que vous choissez donner ce rôle, cette personne devient pour vous une médium pour vous pour Dieux, Esprit, Source, Tout Ce Qui Est, Force Créative, Nature ou votre être évolué dans le futur, ou encore, quelque soit le nom, vous choississez l'appeler, viendra travailler à travers cette personne pour votre plus haut bien. Cela m'étonne chaque fois à voir quelle trésors perdus de lâme se révéler qui est souvent inattendu ou enterré par vos filtres conscients.

Regardless, of the detours, and lesson repetitions that our soul takes, we must be ready to confront our shadows, our suppressed traumas, wounded inner child and be willing to take responsibility for our healing and the changes that requires. Feeling guided and supported through these growing pains knowing someone is there for you could be a powerful catalyst to healing yourself.

Néanmoins des détours, et les léçons répétitives que notre âme prend, nous devrions être prét à affronter nos parties ombragées, nos traumatismes supprimés, l'enfant intérieur blessé, et ouvert à prendre le responsibilité pour notre propre guérison et les transformations que cela nous demande.

Etre guidé et soutenu à travers ces crises de conscience, en sachant que quelqu'un est là pour toi pourrait être une catalyste pour vous guérir.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page